Tendances
Comment se portent les vêtements et accessoires?
12 avr. 2019

 

En 2017, il s’est vendu pour 6,6 G$ de vêtements et accessoires vestimentaires – une hausse de seulement 0,02 % comparativement à 2016. Dans cette catégorie on retrouve trois segments à résultats très différents : vêtements (représentant 79 % des ventes de la catégorie, chaussures (14 %), bijouteries et magasins de bagages et de maroquineries (7 %).

Voyons un peu comment l’histoire s’est déroulée au Québec et dans le ROC.

 

Une reprise anémique pour le Québec

Depuis la reprise en 2015, les augmentations annuelles de l’ensemble de la catégorie sont plutôt anémiques, mais demeurent positives malgré des résultats très différents selon le segment.

Les ventes des vêtements se maintiennent, les chaussures ont le vent dans les voiles et les bijouteries ont la vie dure.

Avec une part des ventes de près de 80 %, le segment des vêtements est la locomotive de la catégorie. Même avec une faible augmentation de 0,7 % en 2017 par rapport à 2016, les ventes des magasins de vêtements permettent de montrer une augmentation de 0,2 % de la catégorie, et ce, malgré une baisse de près de 13 % chez les bijouteries. Un peu de vigueur se fait ressentir seulement dans la vente des chaussures qui elle, affiche 5 % d’augmentation.

 

Le ROC : des augmentations positives dans les trois segments

C’est une histoire plus positive pour le reste du Canada qui voit une augmentation de 5 % pour la catégorie et des augmentations dans les trois segments.

Les vêtements, le segment le plus important avec 76 % des ventes de la catégorie, ont connu une croissance respectable de 4 %.

Où le Québec a vu ses ventes baisser de près de 13 %, le ROC, lui, a vu les siennes augmenter de 14 % dans les magasins de bijouteries*. Peut-on attribuer cette différence à un plus grand engouement pour les accessoires tels que les bijoux et sacs à main par le ROC?

La vente des chaussures est en hausse de 5 % tout comme le Québec.

 

Tendance 5 ans

Le ROC prend du galon – il y a 5 ans le Québec avait 22 % des ventes de la catégorie alors qu’en 2017 c’est 20 %.  Une tendance à suivre…

 

Sans surprise, ce sont les femmes, à 71 %, qui sont aux commandes de ce type d’achats au Québec francophone et le pouvoir d’achat repose majoritairement dans les mains des générations X et des baby-boomers.

 

Championne du commerce électronique

La catégorie Vêtements/Bijoux/Chaussures et Accessoires est championne en ce qui concerne le nombre de Québécois qui ont effectué un achat de ce type dans le dernier mois (Cefrio) – 32 % des cyberacheteurs ont acheté au moins un article dans cette catégorie alors que la deuxième place revient à la catégorie Électronique avec 21 %.

En moyenne, on dépense 98 $ par transaction.

 

Sources : Statistique Canada, Tableau 20-10-0008-01 (anciennement CANSIM 080-0020), 2017, Province de Québec, magasins de vêtements et d’accessoires vestimentaires; Vividata, Printemps 2018, Québec fr